Untitled Document
AXE ECONOMIQUE


En marge du sommet EU-Afrique à Abidjan (Côte d’Ivoire), les sociétés civiles africaines et européennes ont décidé de tenir un forum citoyen les 26, 27,28 novembre 2017 pour faire entendre la voix des populations et des communautés des deux continents. Trois axes de réflexion ont été retenus : Politique, économique et socio-culturel.
L’axe économique : Partenariat Europe-Afrique, quelles retombées économiques pour les peuples et les communautés ?
La mondialisation draine dans son sillage des atteintes graves aux droits humains et plus singulièrement les droits des peuples et des communautés locales vivant en Afrique.
Cette situation est en grande partie attribuable à la société productiviste et consumériste dans laquelle nous vivons aujourd’hui. En effet, le modèle économique basé sur les fausses vertus de la croissance et de l’accumulation des richesses accroît le fossé entre les pays du centre et ceux de la périphérie.
Les disparités observées entre les pays riches et les pays pauvres sont accentuées dans le cadre du partenariat entre l’Europe et l’Afrique, partenariat qui repose sur des relations asymétriques perpétuant la domination du premier continent nommé sur le second.
De la gouvernance des ressources naturelles au système monétaire, le partenariat entre l’Europe et l’Afrique est fondé sur le sous-développement planifié de l’Afrique au service du développement de l’Europe. Il s’agit des manifestations évidentes de la conférence de Berlin qui a consacré le « partage du gâteau africain ».
Les ressources naturelles de l’Afrique qui aiguisent les plus grandes convoitises et pour lesquelles, les pays de l’Europe multiplient les projetions géostratégiques, sont l’objet de pillage. Cet état de fait est lié à une gouvernance approximative des ressources naturelles qui trouve ses origines dans l’absence de vision politique et stratégique homogène des dirigeants africains.
En Afrique, il n’est pas rare de trouver de grandes firmes européennes exploiter abusivement les ressources du continent (terre, bois, or, diamant…), détenir des monopoles sur des secteurs vitaux et stratégiques (électricité, gaz, pétrole…), s’approprier insidieusement la paternité de ressources génétiques locales par le truchement de cadres politiques et/ou d’instruments juridiques dénués de toute légitimité.
Les conséquences du mode de vie occidental basé sur la surexploitation des ressources, la surproduction et la surconsommation sont déjà visibles : l’épuisement des ressources non renouvelables, la raréfaction des terres arables, les répercussions de notre empreinte carbone durement ressenties par les populations africaines avec à la clé des épisodes de grandes sécheresses, d’une part et des pénuries d’eau, d’autre part, sont autant de faits qui attestent de la détérioration des conditions de vie sur terre.
Des phénomènes graves comme le changement climatique sont instrumentalisés et servent de cheval de Troie pour promouvoir des paradigmes agricoles dont le cadre conceptuel et les visées échappent à la logique de la sécurité et de la souveraineté alimentaires.
Malheureusement, les plus grandes victimes de cette situation d’inconfort sont les communautés qui œuvrent pourtant à la préservation des ressources de la planète.
A ce tableau peu reluisant, s’ajoutent les options économiques contre-productives basées sur le surendettement planifié des pays africains et le « nazisme monétaire » entretenu par l’usage sous surveillance d’une monnaie appauvrissante - le FCFA - dont l’Afrique peine à se défaire.
Le présent axe vise à porter au crible de la raison critique et à mettre en lumière les relents économiques du partenariat entre l’Europe et l’Afrique, ses incidences sur le développement des pays africains droits et à proposer des solutions conséquentes pour sortir de l’impasse.
Thème I : La gouvernance des ressources naturelles (terre, eau, semences, sous-sol…) et énergétiques à l’épreuve du partenariat Europe-Afrique.
Problématique du Thème 1 : Il s’agit de répondre à la question de savoir comment le partenariat Europe-Afrique a une influence négative sur la gouvernance des ressources naturelles et par ricochet les droits des communautés.
Sous-thème1 : Les conséquences des APE sur la gouvernance des ressources naturelles et énergétiques et leurs répercussions sur les droits des communautés en Afrique.
Sous-thème 2 : L’appropriation privative des ressources naturels (accaparement des terres, des eaux, des semences…) : Décryptage d’un phénomène émergent aux conséquences désastreuses et la résistance en Afrique de l’Ouest.
Sous-thème 3 : Les obstacles à la vulgarisation des énergies renouvelables et propres en Afrique (monopole des sociétés étrangères sur des secteurs tels que l’énergie électrique)
Sous-thème 4 : Le caractère léonin et inique des contrats portant sur l’exploitation des ressources du sous-sol dans le cadre du partenariat Europe-Afrique ;
Thème II : La problématique du surendettement, de la dépendance monétaire (FCFA) face au défi du développement des peuples et des communautés
Problématique du thème 2 : Il s’agit de répondre à la question de savoir comment la politique économique et monétaire appliquée actuellement dans les pays africains constituent une entrave au développement des peuples et des communautés
Sous-thème 1 : Les servitudes du francs FCFA et ses incidences sur le développement des peuples et des communautés d’Afrique. Comment en sortir ?
Sous-thème 2 : La politique du surendettement planifié, une entrave au développement des pays africains. Les solutions pour y remédier.
Thème III : Agriculture et changements climatiques : enjeux et perspectives de développement
Sous-thème 1 : Quel modèle agricole face au défi des changements climatiques ?
Sous-thème 2 : Lumière sur l’agenda secret des agropoles industriels (AGRA, NASAN…).
Untitled Document
Untitled Document
ACTUALITES A PROPOS AXES STRATEGIQUES
AXE POLITIQUE
AXE ECONOMIQUE
AXE SOCIO-CULTUREL
ORGANISATEURS
LE PRESIDIUM
LE COMITE DE COORDINATION
LES COMMISSIONS TECHNIQUES
FAIRE UN DON CONTACTS
Copyright © forumcitoyenafrique-ue.com, 2017 par Media Codeur Inc. Mentions Légales Un partenariat entre